Peugeot 406

Manuel du conducteur

Revue technique automobile - Peugeot 406: Méthodes de réparation

Dépose-repose du groupe motopropulseur

Moteur 8 soupapes

DÉPOSE

Nota : Le groupe motopropulseur se dépose par le dessus du véhicule.

  •  Vidanger :
  •  le circuit de refroidissement,
  •  la boîte de vitesse,
  •  le moteur (si nécessaire).
  •  Déposer le raccord d'entrée d'air.
  •  D é b r a n c h e r, débrider et écarter (fig.

    Mot. 1) :

  •  les canalisations de carburant (1) après avoir fait chuter la pression à l'aide de l'outil (6) (pompe à vide),

  • l'électrovanne de purge canister et le capteur pression admission avec leur support (2).
  •  le faisceau moteur (3) du boîtier calculateur d'injection allumage et de relais double,
  •  le raccord basse pression de la pompe de direction assistée (4) après l'avoir pincé à l'aide de l'outil (5) (pince à durits).
  •  Déposer la batterie et son bac.
  •  D é b r a n c h e r, débrider et écarter les connecteurs (5), (6) et (7) (fig. Mot. 2).
  •  Déposer le support (8).
  •  Débrancher (fig. Mot. 2) :
  •  le fil d'alimentation(9) du boîtier fusibles (10).
  •  le fil d'alimentation (11).
  •  Débrider puis écarter le fil d'alimentation (12).
  •  D é b r a n c h e r, débrider et écarter les raccords et câbles attenants au groupe motopropulseur.

  • Débloquer les roues.
  •  Lever et caler l'avant du véhicule.
  •  Déposer les roues.
  •  Desserrer les vis (14) et (15) (fig. Mot.

    3).

  • Déposer la biellette anticouple (16).
  •  Desserrer les écrous (17).
  •  Tourner d'un demi-tour les vis (18) pour dégager leur tête du logement du roulement.
  •  Écarter l'écran pare-boue avant droit.
  •  Déposer les transmissions.
  •  Écarter la pompe de direction assistée en respectant les conditions suivantes :
  •  ne pas ouvrir la canalisation haute pression,
  •  obturer l'embout d'arrivée basse pression de la pompe, à l'aide d'un bouchon.

Véhicules avec air conditionné

  •  Écarter le compresseur de réfrigération et les capacités tampons sans ouvrir les canalisations.
  •  Désaccoupler :
  •  le tuyau d'échappement du collecteur,
  •  le connecteur du capteur tachymét r i q u e ,
  •  le connecteur de la sonde à oxygène.
  •  Soutenir le moteur à l'aide du palonnier (1) et des chaînes de levage (2) (fig.

    Mot. 4).

  •  Déposer fig. Mot. 4) :
  •  les écrous (22),
  •  les 3 vis de fixation (23),
  •  l'ensemble support moteur et biellette anticouple (24).

Véhicule avec air conditionné et ABS

Véhicule avec air conditionné et ABS (ABR5)

  •  Écarter légèrement le bloc antiblocage de roues, en déposant ses vis de fixation et sans débrancher ses canalisations.
  •  Déposer (fig. Mot. 5) :
  •  l'écrou (25),
  •  les vis (26),
  •  le support (27) muni de la cale élastique (28).

  • Protéger le faisceau du radiateur par un carton fort découpé aux dimensions du radiateur.
  •  Récupérer l'embout métallique (29) (fig.

    Mot. 6).

  •  Déposer le groupe motopropulseur par le dessus du véhicule.

REPOSE

REPOSE

  •  Procéder dans l'ordre inverse des opérations de dépose.
  • Remplacer systématiquement :
  •  les écrous Nylstop,
  •  les joints à lèvres de sortie de pont, à l'aide des tampons de montage 0137-T et 0137-U.

Impératif : Garnir de graisse l'intervalle entre les lèvres des joints de sortie de pont.

  •  Positionner l'embout métallique (29) sur l'axe de boîte de vitesses puis l'enduire de graisse PCAS SPAGRAH (fig. Mot.

    6).

  •  Serrer les supports moteur au couple prescrit (voir encadré).
  •  Continuer les opérations de repose dans l'ordre inverse des opérations de dépose.
  •  Accoupler, rebrancher et brider les faisceaux et raccords attenants au groupe motopropulseur.

Impératif : Respecter scrupuleusement les bridages et cheminements des différents faisceaux et canalisations.

  •  Effectuer le remplissage d'huile :
  • de la boîte de vitesses,
  •  du moteur (si nécessaire).
  •  Remplir et purger le circuit de refroidissement.

Moteur 16 soupapes.

DÉPOSE

Nota : Le groupe motopropulseur se dépose par le dessus du véhicule.

  •  Vidanger :
  •  le circuit de refroidissement,
  •  la boîte de vitesse,
  •  le moteur (si nécessaire).
  •  Déposer :
  •  le raccord d'entrée d'air.
  •  le filtre à air,
  •  la batterie et son bac.
  •  Débrancher, débrider et écarter (fig.

    Mot. 7) :

  • les canalisations de carburant (1)
  •  l'électrovanne de purge canister (2)
  •  le faisceau moteur (3) du boîtier calculateur d'injection allumage et de relais double,
  •  le raccord basse pression de la pompe de direction assistée (4) après l'avoir pincé à l'aide de l'outil (5) (pince à d u r i t s ).
  •  Débrancher, débrider et écarter les raccords et câbles attenants au groupe motopropulseur.

Véhicule avec BVA

  •  Déposer les raccords sur l'échangeur eau/huile, repérer leur branchement.
  •  Lever et caler l'avant du véhicule.
  •  Déposer les roues.
  •  Desserrer les vis (14) et (15) (fig. Mot.

    3).

  •  Déposer la biellette anticouple (16).
  •  Desserrer les écrous (17).
  •  Tourner d'un demi-tour les vis (18) pour dégager leur tête du logement du roulement.
  •  Écarter les écrans pare-boue.
  •  Déposer les transmissions.
  •  Écarter la pompe de direction assistée en respectant les conditions suivantes :
  •  ne pas ouvrir la canalisation haute pression,
  •  obturer l'embout d'arrivée basse pression de la pompe à l'aide d'un bouchon.

Véhicule avec air conditionné

  •  Écarter le compresseur de réfrigération et les capacités tampons sans ouvrir les canalisations.
  •  Désaccoupler :
  •  le tuyau d'échappement du collecteur,
  •  le connecteur du capteur tachymétrique,
  •  le connecteur de la sonde à oxygène.
  •  Soutenir le moteur à l'aide du palonnier (1) et des chaînes de levage (2) (fig.

    Mot. 8).

  •  Déposer fig. Mot. 8) :
  •  les écrous (14) et (15)
  •  les vis (16)
  •  les 3 vis de fixation (17),
  •  l'ensemble support moteur et biellette anticouple.
  •  Déposer (fig. Mot. 5) :
  •  l'écrou (25),
  •  les vis (26),
  •  le support (27), muni de la cale élastique (28).

  • Protéger le faisceau du radiateur par un carton fort découpé aux dimensions du radiateur.
  •  Récupérer l'embout métallique (29) (fig.

    Mot. 6).

  •  Déposer le groupe motopropulseur par le dessus du véhicule.

REPOSE

  •  Procéder dans l'ordre inverse des opérations de dépose.
  •  Remplacer systématiquement :
  •  les écrous Nylstop,
  •  les joints à lèvres de sortie de pont, à l'aide des tampons de montage 0137-T et 0137-U.

Impératif : Garnir de graisse l'intervalle entre les lèvres des joints de sortie de pont.

  •  Positionner l'embout métallique (29) sur l'axe de boîte de vitesses puis l'enduire de graisse PCAS SPAGRAH (fig. Mot.

    6).

  •  Serrer les supports moteur au couple prescrit (voir encadré).
  •  Continuer les opérations de repose dans l'ordre inverse des opérations de dépose.
  •  Accoupler, rebrancher et brider les faisceaux et raccords attenants au groupe motopropulseur.

Impératif : Respecter scrupuleusement les bridages et cheminements des différents faisceaux et canalisations.

  •  Effectuer le remplissage d'huile :
  •  de la boîte de vitesses,
  •  du moteur (si nécessaire).
  •  Remplir et purger le circuit de refroidissement.

Mise au point moteur

Mise au point moteur

Jeu aux poussoirs

Nota : Cette méthode ne s'applique que sur les moteurs XU5JP, XU7JB et XU10J2.

  •  Pour les motorisations XU7JP4 et XU10J4, les poussoirs sont à rattrapage de jeu automatique.

CONTRÔLE

  •  Le contrôle se fait à froid.
  •  Déposer :
  •  le couvre-culasse,
  •  la tête de distributeur d'allumage et son faisceau.
  •  Lever la roue AV.
  •  Passer le rapport supérieur.
  •  Mettre la soupape d'échappement du cylindre n1 en pleine ouverture et contrôler le jeu à la soupape d'échappement (4) et à la soupape d'admission (3).
  •  Contrôler avec une jauge d'épaisseur, le jeu entre lame et poussoir (fig. Mot.

    9).

  • Pour les autres soupapes, suivre l'ordre du tableau ci-dessous :

* cylindre

* cylindre

  •  Jeu de fonctionnement (mm) :
  •  admission........................ 0,20 +- 0,05
  •  échappement .................. 0,40 +- 0,05
  • Si les valeurs de jeux (J) relevées sont incorrectes (fig. Mot. 9), déposer :
  •  l'arbre à cames,
  •  les poussoirs (1),
  •  les grains de réglage (2).
  •  Mesurer l'épaisseur (E) des grains de réglage (2) (fig. Mot. 10).

  • Déterminer l'épaisseur des grains de réglage (2) à monter, en se rapportant à l'exemple (colonne A ou B).

Attention : Après une intervention sur la culasse (échange arbre à cames ; poussoirs, soupapes ou rodage soupapes), monter des grains de réglage (2) d'épaisseur : E = 2,25 mm.

  •  Pour déterminer l'épaisseur des grains de réglage (2) à monter définitivement, se reporter à l'exemple (ligne C) :
  •  Jeu de fonctionnement (mm) :
  •  A................................................. 0,20
  •  B................................................. 0,40
  •  C................................................. 0,20
  • Jeu relevé (mm) :
  •  A................................................. 0,10
  •  B................................................. 0,55
  •  C................................................. 0,45
  •  Différence (mm) :
  •  A.................................................. - 10
  •  B.............................................. + 0,15
  •  C.............................................. + 0,25
  •  E (mm) :
  •  A................................................. 2,35
  •  B................................................. 2,95
  •  C................................................. 2,25
  •  Grains à monter (mm) :
  •  A................................................. 2,25
  •  B................................................. 3,10
  •  C................................................. 2,50
  •  Jeu obtenu (mm) :
  •  A................................................. 0,20
  •  B................................................. 0,40
  •  C................................................. 0,20
  •  Monter les grains de réglage (2) ainsi déterminés pour les poussoirs (1).
  •  Reposer :
  •  l'arbre à cames,
  •  le couvre-culasses et son joint,
  •  la tête du distributeur d'allumage et son faisceau.

Distribution

Moteur 8 soupape

DÉPOSE DE LA COURROIE

  •  Lever et caler le véhicule, roues AV pendantes.

 

  • Déposer la roue AV droite.
  •  Écarter l'écran pare-boue AV droit.
  •  Débrancher la borne négative de la batterie.
  •  Déposer la courroie d'entraînement des accessoires.
  •  Écarter (fig. Mot. 11) :
  •  les canalisations de carburant (1),
  •  l'électrovanne de purge canister et le capteur de pression d'admission avec leur support (2).

  • Déposer le carter supérieur (3).
  •  Tourner le moteur par la vis de poulie de vilebrequin, jusqu'à l'amener en position de pigeage.
  •  Piger (fig. Mot. 12) :
  •  le pignon d'arbre à cames, pige (1)
  •  le vilebrequin (2) (réf. 0153.G)
  •  Déposer la tôle inférieure de fermeture du carter d'embrayage.

  • Bloquer le volant-moteur.
  •  Déposer la pige de calage du vilebrequin.
  •  Desserrer la pige de calage du vilebrequin.
  •  Desserrer la vis de fixation de la poulie de vilebrequin.
  •  Déposer :
  •  la poulie de vilebrequin à l'aide d'un extracteur,
  •  le carter inférieur de distribution,
  •  la rondelle d'appui (1) (fig. Mot. 13),
  •  la fixation du galet tendeur (2).
  •  Déposer la courroie de distribution.

REPOSE DE LA COURROIE

REPOSE DE LA COURROIE

Impératif : Seul le pignon d'arbre à cames doit être pigé.

  •  Vérifier que le galet tendeur tourne librement (absence de point dur).
  •  S'assurer du calage correct du vilebrequin à l'aide de la pige (2) (fig. Mot.

    12).

  •  Déposer la pige (2) (fig. Mot. 12).
  •  En respectant son sens de montage et les repères, mettre en place la courroie, brin (1) bien tendu, dans l'ordre suivant (fig. Mot. 14) :
  •  arbre à cames,
  •  vilebrequin,
  •  pompe à eau,
  •  galet tendeur.

  • Tourner le galet tendeur dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour tendre légèrement le brin.
  •  Approcher l'écrou du tendeur.
  •  Reposer :
  •  la rondelle d'appui,
  •  la poulie de vilebrequin.
  •  Mettre en place sur le brin (1) l'appareil de mesure de tension de courroie (2) (fig. Mot. 15).
  •  Tourner le galet tendeur (4) dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, pour afficher une tension de 30 +- 2 unités SEEM.
  •  Serrer l'écrou du tendeur à 2 daN.m.
  •  Déposer (fig. Mot. 15) :
  •  l'appareil (2)
  •  la pige (3).

CONTRÔLE DU CALAGE ET

CONTRÔLE DU CALAGE ET DE LA TENSION DE COURROIE

  •  E ffectuer deux tours de vilebrequin dans le sens normal de rotation.
  •  S'assurer du calage correct de la distribution en reposant les piges de calage d'arbre à cames et de vilebrequin (fig. Mot. 12).
  •  Déposer les piges de calage.
  •  E ffectuer à nouveau deux tours de vilebrequin dans le sens normal de rotation.

Impératif : Ne jamais revenir en arrière avec le vilebrequin.

  •  Reposer la pige (3) (fig. Mot. 15).
  •  Mettre en place l'appareil (2).
  •  La valeur de tension doit être comprise entre 42 et 46 unités SEEM.
  •  Si la valeur relevée est en dehors de la tolérance, recommencer l'opération de tension.
  •  Déposer (fig. Mot. 15)
  •  la pige (3)
  •  l'appareil (2)
  •  la poulie de vilebrequin.
  •  Reposer les différents organes en procédant dans l'ordre inverse des opérations de dépose.
  •  Enduire la vis de poulie vilebrequin de Loctite Frenetanch.
  •  Serrer la vis de poulie vilebrequin à 11 daN.m (13 daN.m sur XU7JB).
  •  Procéder pour la suite en sens inverse de la dépose.

Moteur 16 soupapes

DÉPOSE DE LA COURROIE

 Avant évolution de la distribution (poulies d'arbres à cames munies chacune de 3 vis de réglage angulaire)

  •  Lever et caler le véhicule, roues AV pendantes.
  •  Déposer la roue AV droite.
  •  Écarter l'écran pare-boue.
  •  Débrancher la borne négative de la batterie.
  •  Déposer la courroie d'entraînement des accessoires.
  •  Écarter (fig. Mot. 16) :
  •  le faisceau moteur (1),
  •  l'électrovanne de purge canister (2).
  •  Soutenir le moteur à l'aide d'un palan et du crochet (1) (fig. Mot. 17).
  •  Déposer l'ensemble support moteur et biellette anticouple (3).

  • Tirer la fourchette (4).
  •  Desserrer les vis (5) (au maximum).
  •  Déposer le carter (6) par le dessus.
  •  Piger dans l'ordre (fig. Mot. 18) :
  •  le vilebrequin à l'aide de la pige (2) (réf. 0153.G)
  •  les moyeux d'arbre à cames, à l'aide des piges (6) (réf. 0153.AB).
  •  Bloquer le volant-moteur (réf. 0153.AF).
  •  Déposer :
  •  le tendeur de courroie d'entraînement des accessoires,
  •  la poulie de vilebrequin,
  •  le carter de poulie vilebrequin.
  •  Desserrer la vis (9) (fig. Mot. 18).
  •  Déposer la courroie sans la plier.

REPOSE DE LA COURROIE

REPOSE DE LA COURROIE

  •  Vérifier que les galets tendeurs tournent librement (absence de jeu et de point dur).
  •  Engager la courroie sur le pignon du vilebrequin en respectant son sens de montage.
  •  Reposer :
  •  le carter de poulie vilebrequin,
  •  la poulie, en serrant la vis préalablement enduite de Loctite Frenetanch (serrage à 12 daN.m),
  •  piger le vilebrequin à l'aide de la pige (2) (fig. Mot. 18).
  • Sans déposer les piges de calage (fig.

    Mot. 19) :

  •  desserrer les six vis (13),
  •  contrôler la libre rotation des poulies (14) et (15) sur leur moyeu (16),
  •  serrer les 6 vis (13) à la main, puis les desserrer de 1/6 de tour.
  •  amener les poulies (14) et (15) en butée au fond des boutonnières, en les faisant pivoter dans le sens de rotation du moteur (fig. Mot. 19).

Attention : S'assurer que, durant l'opération,

Attention : S'assurer que, durant l'opération, la courroie de distribution ne saute pas de dent dans le vilebrequin.

  •  Mettre en place la courroie de distribution brin (17) bien tendu, dans l'ordre suivant (fig. Mot. 20) :
  •  vilebrequin,
  •  galet enrouleur

Plaquer le courroie de distribution sur la

Plaquer le courroie de distribution sur la poulie (15).

  •  Tourner légèrement la poulie dans le sens inverse de rotation moteur, pour engager la courroie sur la poulie (15).

Impératif : le déplacement angulaire (l) de la poulie par rapport à la courroie, ne doit pas être supérieur à la largeur d'une dent.

  •  Procéder de la même façon pour la poulie (14).
  •  Engager la courroie sur le galet tendeur et sur le pignon de pompe à eau.

CONTRÔLE DE LA TENSION

Prétension de pose de la courroie Moteur XU7JP4

  •  Déposer la vis colonnette de maintien de carter de distribution située en (A) (fig. Mot. 21).

Tous types

  •  Sans déposer les piges (fig. Mot. 21 ou 22) :

  • Mettre en place l'appareil (5) sur le brin (17) en prenant garde de ne pas le mettre en contrainte avec l'environnement.
  •  Tourner le galet (9) dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, à l'aide du carré d'entraînement, jusqu'à afficher 51 unités SEEM.
  •  Serrer la vis (9) à 2 daN.m s a n s modifier la position du galet.
  •  En déposant une vis sur chacune des poulies d'arbre à cames, vérifier que les 6 vis (13) ne soient pas en butée de boutonnière.
  •  Si c'est le cas, recommencer l'opération de repose.
  •  Serrer les 6 vis (13) à 1 daN.m.
  •  Déposer (fig. Mot. 21 ou 22) :
  •  l'appareil (5),
  •  les piges (2) et (6).

 Tension de pose de la courroie

Impératif : Ne jamais revenir en arrière avec le vilebrequin.

  •  E ffectuer deux tours de vilebrequin dans le sens de rotation du moteur.
  •  Piger le vilebrequin à l'aide de la pige (2) (fig. Mot. 21 ou 22).
  •  Desserrer les 6 vis (13).
  •  Serrer les 6 vis (13) à la main puis les desserrer de 1/6 de tour.
  •  Piger les moyeux d'arbre à cames à l'aide des piges (6) en les faisant légèrement tourner.
  •  Desserrer la vis (9).

  • Procéder comme pour l'opération de prétension de pose de la courroie de distribution, en respectant les points suivants :
  •  afficher 26 unités SEEM,
  •  serrer la vis (9) à 2 daN.m.
  •  serrer les 6 vis (13) à 1 daN.m.
  •  Contrôle de la tension de courroie

Impératif : Ne jamais revenir en arrière avec le vilebrequin.

  •  E ffectuer deux tours de vilebrequin dans le sens de rotation du moteur.
  •  Piger le vilebrequin à l'aide de l'outil (2) (fig. Mot. 21 ou 22).
  •  Desserrer les 6 vis (13).
  •  Serrer les 6 vis (13) à la main puis les desserrer de 1/6 de tour.
  •  Piger les moyeux d'arbre à cames à l'aide des piges (6) en les faisant légèrement tourner.
  •  Serrer les vis (13) à 1 daN.m.
  •  Déposer les piges (2) et (6) (fig. Mot. 21 ou 22).
  •  E ffectuer un quart de tour de vilebrequin dans le sens de rotation du moteur.
  •  Mettre en place l'appareil (5) sur le brin (17) en prenant garde de ne pas le mettre en contrainte avec l'environnement.
  •  La valeur de tension doit être comprise entre 32 et 40 unités SEEM.
  •  Si ce n'est pas le cas, recommencer l'opération de tension de pose de courroie.
  •  Reposer les différents organes en procédant dans l'ordre inverse des opérations de dépose.

Moteur XU7JP4

  •  Serrer la vis colonnette de maintien de carter de distribution à 2 daN.m (fig.

    Mot. 21).

  •  Reposer l'ensemble support moteur et biellette anticouple (3) fig. Mot. 23).

Moteur XU10J4R

Moteur XU10J4R

  •  Serrer (daN.m) (fig. Mot. 23) :
  •  les écrous (19) ................................ 8
  •  les vis (20)....................................... 8
  •  l'écrou (21) ................................... 4,5
  •  les 3 vis de fixation (22) .................. 5

Moteur XU7JP4

  •  Serrer (daN.m) (fig. Mot. 23) :
  •  les écrous (19) ............................. 4,5
  •  les vis (20)....................................... 6
  • l'écrou (21) ................................... 4,5
  •  les 3 vis de fixation (22) .................. 5
  •  Remettre en place en respectant scrupuleusement les différents bridages et cheminements :
  •  électrovanne de purge canister,
  •  faisceau moteur.

 Après l'évolution de la distribution (réglage angulaire par la vis du moyeu de l'arbre à cames)

DÉPOSE DE LA COURROIE

  •  Lever et caler le véhicule, roues AV pendantes.
  •  Déposer la roue AV droite.
  •  Écarter l'écran pare-boue.
  •  Débrancher la borne négative de la batterie.
  •  Déposer la courroie d'entraînement des accessoires.
  •  Écarter (fig. Mot. 16) :
  •  le faisceau moteur (1),
  •  l'électrovanne de purge canister (2)
  •  Soutenir le moteur à l'aide d'un palan et du crochet (1) (fig. Mot. 17).
  •  Déposer l'ensemble support moteur et biellette anticouple (3).
  •  Déposer la poulie de vilebrequin.
  •  Tirer la fourchette (4).
  •  Déposer les vis (5) de fixation des carters.
  •  Déposer les carters (6) de distribution.
  •  Contrôler l'état de la clavette de la poulie de vilebrequin.
  •  Reposer la poulie de vilebrequin.
  •  Piger dans l'ordre (fig. Mot. 18) :
  •  le vilebrequin à l'aide de la pige (2) (réf. 0153.G)
  •  les moyeux d'arbre à cames, à l'aide des piges (6) (réf. 0153.AB).
  •  Bloquer le volant-moteur avec l'arrêtoir réf. 0153.AF.

Attention : Ne jamais desserrer la vis de la poulie de vilebrequin avec la pige (2) en place.

  •  Déposer :
  •  la pige (2),
  •  la poulie de vilebrequin,
  •  Desserrer la vis (9) (fig. Mot. 18).
  •  Déposer la courroie sans la plier.

REPOSE DE LA COURROIE

  •  Vérifier que les galets tournent librement (absence de jeu et de point dur).
  •  Engager la courroie sur le pignon du vilebrequin en respectant son sens de montage.
  •  Reposer la poulie de vilebrequin
  •  Déposer l'arrêtoir de volant moteur.
  •  Piger le vilebrequin à l'aide de la pige (2) (fig. Mot. 18).
  •  Déposer la vis colonnette située entre les deux poulies d'arbres à cames.

Impératif : Tout serrage ou desserrage des poulies d'arbres à cames doit être effectué à l'aide de l'outil (4).

  •  Sans déposer les piges (6) :
  •  mettre en place l'outil (4) (réf. 0153AJ) (fig. Mot. 24)
  •  desserrer les 2 vis (13)
  •  déposer l'outil (4)
  •  Serrer légèrement les vis (13) à la main afin d'obtenir :
  •  un plaquage sans jeu de la poulie sur le moyeu,
  •  la libre rotation de la poulie sur son moyeu.

  • Amener les poulies (14) et (15) en butée sur les moyeux en les faisant pivoter dans le sens horaire.
  •  Reposer la courroie de distribution, brin bien tendu, dans l'ordre suivant :
  •  galet enrouleur,
  •  la poulie (15).
  •  Plaquer la courroie de distribution sur la poulie (15).
  •  Tourner légèrement la poulie dans le sens inverse de rotation moteur pour engager la courroie sur la poulie.

Attention : Le déplacement angulaire de la courroie de distribution par rapport à la poulie ne doit pas être supérieur à la largeur d'une dent.

  •  Procéder de la même façon pour la poulie (14).
  •  Engager la courroie sur le galet tendeur et sur le pignon de pompe à eau.

PRÉTENSION DE POSE DE LA COURROIE DE DISTRIBUTION

Moteur XU7JP4

Moteur xu10j4r

Moteur xu10j4r

  • Sans déposer les piges (fig. Mot. 25) :
  •  mettre en place l'appareil (5) sur le brin (A) en prenant garde de ne pas le mettre en contrainte avec l'environnement.
  •  tourner le galet tendeur dans le sens inverse des aiguilles d'une montre à l'aide du carré d'entraînement jusqu'à afficher 55 unités SEEM.
  •  Serrer les vis (13) à 5 daN.m à l'aide de l'outil (4).
  •  Déposer :
  •  l'appareil (5),
  •  les piges (6) (2)
  •  Effectuer 6 tours de vilebrequin dans le sens de rotation moteur.

Impératif : Ne jamais revenir en arrière avec le vilebrequin.

TENSION DE POSE DE LA COURROIE

  •  Piger dans l'ordre :
  •  le vilebrequin à l'aide de la pige (2),
  •  les moyeux d'arbre à cames, à l'aide des piges (6).

Nota : S'il apparaît une difficulté de pigeage des moyeux d'arbres à cames, desserrer la vis du galet tendeur et tourner les poulies à l'aide des vis (13).

Impératif : Ne pas faire tourner les poulies de plus de 1/4 de tour.

  •  Mettre en place l'outil (4).
  •  Desserrer :
  •  les vis (13),
  •  la vis (9).
  •  Déposer l'outil (4).
  •  Serrer légèrement les vis (13) à la main afin d'obtenir :
  •  un plaquage sans jeu de la poulie sur le moyeu,
  •  la libre rotation de la poulie sur son moyeu.
  •  Procéder comme pour l'opération de prétension de pose de la courroie de distribution en respectant les points suivants :
  • afficher 35 unités SEEM,
  •  serrer les vis (9) à 2 daN.m,
  •  serrer les deux vis (13) à 7,5 daN.m à l'aide de l'outil (4).
  • Déposer :
  •  l'appareil (5)
  •  les piges (6) (2).
  •  Effectuer 2 tours de vilebrequin dans le sens de rotation moteur.

Impératif : Ne jamais revenir en arrière avec le vilebrequin.

  •  Contrôler le pigeage : les piges de moyeux d'arbres à cames et de vilebrequin doivent rentrer librement.
  •  Si ce n'est pas le cas, recommencer l'opération de tension de pose de la courroie.
  •  Déposer :
  •  les piges (6) (2).
  •  Reposer les différents organes en procédant dans l'ordre inverse des opérations de dépose.
  •  Serrage de la vis de la poulie de vilebrequin à 13 daN.m à l'aide de l'arrêtoir de volant moteur.

Lubrification

CONTRÔLE DE LA PRESSION

  •  Le contrôle de la pression d'huile s'effectue moteur chaud, après vérification du niveau d'huile.
  •  Déconnecter le manocontact de pression d ' h u i l e .
  •  Déposer le manocontact de pression d'huile.
  •  Poser le raccord (3) et son flexible (2) (fig. Mot. 26).

  • Brancher le manomètre (1).
  •  Brancher un compte-tours.
  •  Relever les pressions.
  •  Déposer :
  •  le manomètre (1)
  •  le raccord (2),
  •  le compte-tours.
  • Reposer le manocontact de pression d'huile. Serrer à 3 daN.m (3,5 daN.m pour XU10J4R).
  •  Reconnecter le manocontact.

 Pression d'huile préconisée (bar)

XU5JP

  •  à 1000 tr/mn................................... 4,8
  •  à 2000 tr/mn...................................... 5
  •  à 4000 tr/mn................................... 5,3

XU10J2

  •  à 1000 tr/mn................................... 4,4
  •  à 2000 tr/mn................................... 4,8
  •  à 4000 tr/mn................................... 6,4

XU7JP4

  •  à 1000 tr/mn................................... 2,4
  •  à 2000 tr/mn...................................... 5
  •  à 4000 tr/mn................................... 5,5

XU7JB

  •  à 1000 tr/mn................................... 4,8
  •  à 2000 tr/mn...................................... 5
  •  à 4000 tr/mn................................... 5,3

XU10J4R

  •  à 800 tr/mn........................................ 3
  •  à 2000 tr/mn...................................... 5
  •  à 4000 tr/mn................................... 5,5

Refroidissement

VIDANGE

  •  Déposer le bouchon du vase d'expansion avec précaution (moteur froid).
  •  Vidanger le radiateur.
  •  Ouvrir les vis de purge (2) (fig. Mot. 27).
  • Vidanger le bloc-moteur en déposant la vis de vidange (3) (fig. Mot. 28).

REMPLISSAGE ET PURGE

REMPLISSAGE ET PURGE

  •  Avant toute opération de remplissage, rincer le circuit de refroidissement à l'eau claire.
  •  Monter sur l'orifice de remplissage, le cylindre de charge (1) (fig. Mot. 29).

  • Ouvrir toutes les vis de purge.
  •  Remplir lentement le circuit avec du liquide de refroidissement.
  •  Fermer les vis de purge dans l'ordre d'écoulement du liquide sans bulles.
  •  Le cylindre de charge doit être rempli au repère 1 litre pour une purge correcte de l'aérotherme.
  •  Démarrer le moteur.
  •  Maintenir le régime de 1500 à 2000 tr/mn jusqu'à la fin du deuxième cycle de refroidissement (enclenchement puis arrêt du ou des motoventilateur( s)), en maintenant le cylindre de charge rempli au repère 1 litre.
  •  Ramener le moteur à son régime de ralenti pendant environ 1mn.
  •  Arrêter le moteur.
  • Attendre environ 10 mn.
  •  Déposer le cylindre de charge.
  •  Compléter éventuellement le niveau jusqu'au repère "maxi".
  •  Mettre en place le bouchon sur la boîte de dégazage et le serrer au deuxième cran.

Allumage - injection

Moteurs XU5 et XU7JB

injection Magneti Marelli

CONTRÔLE DE LA PRESSION D'ALIMENTATION

Impératif : En raison de la présence de benzène dans le carburant sans plomb, cette opération doit être réalisée à l'extérieur.

  •  Conditions préalables :
  •  contrôle alimentation pompe à carburant correct,
  •  débrancher les injecteurs (contact coupé),
  •  quantité minimale de carburant dans le réservoir : 10 l.
  •  Faire chuter la pression dans le circuit de carburant, en appliquant une dépression sur le régulateur de pression avec la pompe à vide (1) (fig.

    Mot. 30).

  • Déposer le tuyau d'alimentation de la rampe d'injection.
  •  Raccorder le manomètre (1) à l'aide du raccord et du té (2) (fig. Mot. 31).
  •  Débrancher le relais 1304 (fig. Mot. 32).

  • Connecter l'interrupteur entre les bornes 5 et 8 du connecteur du relais, afin d'alimenter la pompe à carburant.
  •  Actionner la pompe à l'aide de l'interrupteur pendant 5 s.
  •  Valeur de pression (bar) 2,3 < P < 2,7.
  •  Si la valeur est incorrecte, contrôler :
  •  le régulateur de pression d'essence,
  •  le circuit d'aspiration,
  •  le filtre à carburant,
  •  les canalisations du circuit,
  •  les injecteurs (étanchéité).
  •  Si tous les contrôles sont corrects, remplacer la pompe.

CONTRÔLE CHUTE DE PRESSION

  •  Actionner la pompe à l'aide de l'interrupteur pendant 5 s.

1135 : Bobine d'allumage statique

1135 : Bobine d'allumage statique
1215 : Électrovanne purge canister
1220 :Thermistance eau moteur
1304 : Relais double multifonction injection
1312 : Capteur pression d'huile tubulure d'admission
1313 : Capteur régime moteur
1320 :Calculateur injection allumage
1331 : Injecteur cylindre n1
1332 : Injecteur cylindre n2
1333 : Injecteur cylindre n3
1334 : Injecteur cylindre n4
1350 : Sonde à oxygène
1620 : Capteur vitesse véhicule

  • Pincer le tuyau.
  •  Arrêter la pompe.
  •  Pas de chute de pression :
  •  contrôler le circuit d'alimentation (canalisations percées),
  •  si correct, remplacer la pompe (clapet anti-retour défectueux).
  •  Chute de pression, contrôler :
  •  le régulateur de pression essence,
  •  les injecteurs (étanchéité).

CONTRÔLE DU DÉBIT

  •  Brancher la pompe (1) à l'extrémité du régulateur (2) (fig. Mot. 33).
  •  Actionner la pompe.
  •  Augmenter la pression à 3 bar à l'aide de la pompe (1) (fig. Mot. 33).

  •  Arrêter la pompe.
  •  Pincer le tuyau de retour à l'aide de l'outil.
  •  Déposer le tuyau de retour de carburant.
  •  Mettre en place un raccord plongeant dans l'éprouvette.
  •  Actionner la pompe à l'aide de l'interrupteur pendant 15 s.
  •  Débit d'alimentation carburant (cm3) :
  •  valeur minimale........................... 340
  •  valeur maximale.......................... 600
  •  Si la valeur est incorrect, contrôler :
  •  le circuit d'aspiration,
  •  le filtre à carburant.
  •  Si correct, faire un essai avec une pompe neuve.

CONTRÔLE RALENTI

  •  Régime non réglable, déterminé par le moteur pas-à-pas, commandé par le calculateur.

Impératif : Ne jamais intervenir sur la vis de butée de papillon.

  •  Régime ralenti, moteur chaud (tr/mn)................................... 850 +- 50.

CONTRÔLE ANTIPOLLUTION

  •  Le dispositif ne comporte pas de vis de réglage de richesse.
  •  La régulation de richesse est effectuée en permanence par le calculateur en fonction du signal de la sonde à oxygène.

CONTRÔLE ET RÉGLAGE AVANCE ALLUMAGE

Attention : Contrôler la conformité des bougies.

  •  Contrôle
  •  Le développement de l'avance à l'allumage est défini par le calculateur en fonction des cartographies en mémoire et de informations reçues.
  •  Réglage
  •  Cette procédure n'est à utiliser qu'en cas de perturbations graves du fonctionnement du moteur :
  •  utilisation de carburant sans plomb de mauvaise qualité,
  •  apparition fréquente de cliquetis en charge,
  •  utilisation de carburant sans plomb RON 91 (diminuer de 6 soit 3 pas de 2).

Nota : La modification de l'avance s'effectue avec le moteur embarquable Peugeot TEP92.

Impératif : A utiliser avec prudence.

  •  Le réglage agit pour les phases de fonctionnement :
  •  à partir de 3/4 de charge,
  •  régime stabilisé,
  •  accélération(s).

1120 : Capteur cliquetis

1120 : Capteur cliquetis
1135 : Bobine d'allumage
1215 : Électrovanne purge canister
1220 : Thermistance eau moteur
1225 : Moteur pas à pas régulation ralenti
1240 :Thermistance air admission
1270 : Résistance réchauffage boîtier papillon
1304 :Relais double multifonction injection
1312 : Capteur pression d'huile tubulure d'admission
1313 : Capteur régime moteur
1320 : Calculateur injection allumage
1331 : Injecteur cylindre n1
1332 : Injecteur cylindre n2
1333 : Injecteur cylindre n3
1334 : Injecteur cylindre n4
1350 : Sonde à oxygène
1620 : Capteur vitesse véhicule

Moteur XU10J2TE injection Bosch MP3.2

CONTRÔLE DE LA PRESSION D'ALIMENTATION

  •  Conditions préalables :
  •  contrôle alimentation pompe à carburant,
  •  débrancher les injecteurs (contact coupé),
  •  quantité minimale de carburant dans le réservoir : 10 l.
  •  Valeur de pression (bar) 2,8 < P < 3,2
  •  Si la valeur est incorrecte, contrôler :
  •  le régulateur de pression d'essence,
  •  le circuit d'aspiration,
  •  le filtre à carburant,
  •  les canalisations du circuit,
  •  les injecteurs (étanchéité).
  •  Si tous les contrôles sont corrects, remplacer la pompe.

CONTRÔLE CHUTE DE PRESSION

  •  Actionner la pompe à l'aide de l'interrupteur pendant 5 s.
  •  Pincer le tuyau.
  •  Arrêter la pompe.
  •  Pas de chute de pression :
  •  contrôler le circuit d'alimentation (canalisations percées),
  •  si correct, remplacer la pompe (clapet anti-retour défectueux).
  • Chute de pression, contrôler :
  •  le régulateur de pression essence,
  •  les injecteurs (étanchéité).

CONTRÔLE DU DÉBIT

  •  Brancher la pompe (1) à l'extrémité du régulateur (2) (fig. Mot. 33).
  •  Actionner la pompe.
  •  Augmenter la pression à 3 bar à l'aide de la pompe (1).
  •  Arrêter la pompe.
  •  Pincer le tuyau de retour à l'aide de l'outil.
  •  Déposer le tuyau de retour de carburant.
  •  Mettre en place un raccord plongeant dans l'éprouvette.
  •  Actionner la pompe à l'aide de l'interrupteur pendant 15 s.
  •  Débit d'alimentation carburant (cm3) :
  •  valeur minimale........................... 340
  •  valeur maximale.......................... 600
  •  Si la valeur est incorrect, contrôler :
  •  le circuit d'aspiration,
  •  le filtre à carburant.
  •  Si correct, faire un essai avec une pompe neuve.

CONTRÔLE RALENTI

  •  Régime non réglable, déterminé par la vanne de régulation ralenti, commandé par le calculateur.
  •  Régime ralenti, moteur chaud (tr/mn).................................... 850 +- 50

CONTRÔLE ANTIPOLLUTION

  •  Le dispositif ne comporte pas de vis de réglage de richesse.
  •  La régulation de richesse est effectuée en permanence par le calculateur en fonction du signal de la sonde à oxygène.

CONTRÔLE ET RÉGLAGE AVANCE ALLUMAGE

Attention : Contrôler la conformité des bougies.

 Contrôle

  • Le développement de l'avance à l'allumage est défini par le calculateur en fonction des cartographies en mémoire et des informations reçues.

 Réglage

  •  Cette procédure n'est à utiliser qu'en cas de perturbations graves du fonctionnement du moteur :
  •  utilisation de carburant sans plomb de mauvaise qualité,
  •  apparition fréquente de cliquetis en charge,
  •  utilisation de carburant sans plomb RON 91 (diminuer de 6 soit 3 pas de 2).
  •  La modification de l'avance s'effectue avec le moteur embarquable Peugeot TEP92.

Impératif : A utiliser avec prudence.

  •  Le réglage agit pour les phases de fonctionnement :
  •  à partir de 3/4 de charge,
  •  régime stabilisé,
  •  accélération(s).

Moteurs XU7JP4 et XU10J4R injection Bosch MP5.1.1

CONTRÔLE DE LA PRESSION D'ALIMENTATION

  •  Valeur de pression (bar) 2,7 < P < 3,3.
  •  Si la valeur est incorrecte, contrôler :
  •  le régulateur de pression d'essence,
  •  le circuit d'aspiration,
  •  le filtre à carburant,
  •  les canalisations du circuit,
  •  les injecteurs (étanchéité).
  •  Si tous les contrôles sont corrects, remplacer la pompe à carburant.

CONTRÔLE DU DÉBIT

  •  Actionner la pompe à l'aide de l'interrupteur pendant 15 s.
  •  Sous 3 bar de pression.
  •  Débit d'alimentation carburant (cm3) :
  • valeur minimale........................... 340
  •  valeur maximale.......................... 600
  • Si la valeur est incorrect, contrôler :
  •  le circuit d'aspiration,
  •  le filtre à carburant.
  • Si correct, faire un essai avec une pompe neuve.

CONTRÔLE RALENTI

Impératif : Ne jamais intervenir sur la vis de butée de papillon.

  •  Régime non réglable, déterminé par le moteur pas-à-pas, commandé par le calculateur.
  •  Régime ralenti, moteur chaud (tr/mn).................................... 850 +- 50

CONTRÔLE ANTIPOLLUTION

  •  Le dispositif ne comporte pas de vis de réglage de richesse.
  •  La régulation de richesse est effectuée en permanence par le calculateur en fonction du signal de la sonde Lambda.

CONTRÔLE AVANCE ALLUMAGE

Attention : Contrôler la conformité des bougies.

  •  Le développement de l'avance à l'allumage est défini par le calculateur en fonction des cartographies en mémoire et des informations reçues.

Révision de la culasse

Moteurs XU5, XU7JB et XU10J2TE (simple arbre à cames)

Dépose

  •  Vidanger le circuit de refroidissement.
  •  Débrancher, débrider et écarter les faisceaux, raccords et câbles attenants à la culasse.
  •  Désaccoupler le tuyau d'échappement du collecteur.
  •  Déposer le couvercle du filtre à air.
  •  Déposer l'élément filtrant.
  •  Débrancher :
  •  les raccords attenants à l'ensemble couvre-culasse/filtre à air.
  •  les raccords carburant.
  •  Déposer les 10 vis de fixation de l'ensemble couvre-culasse / filtre à air (fig. Mot. 34).

  • Déposer l'ensemble couvre-culasse/ filtre à air.
  •  Déposer la vis (1) (fig. Mot. 35).

  • Déposer l'écrou de fixation du support moteur supérieur droit.
  •  Soulever le moteur par l'anneau de levage.
  •  Déposer les vis (1) (fig. Mot. 36).

  • Déposer :
  •  le collecteur d'admission et ses fixations,
  •  la courroie de distribution.
  •  Desserrer progressivement et en spirale les vis de culasse en commençant par l'extérieur.
  •  Déposer les vis de culasse.
  •  Basculer et décoller la culasse à l'aide des leviers (4) (fig. Mot. 37).

  • Déposer la culasse et son joint.
  •  Mettre en place les brides de maintien des chemises avec les vis.
  •  Nettoyer les plans de joint avec le produit décapant homologué. Exclure les outils abrasifs ou tranchants. Les plans de joint ne doivent comporter ni trace de choc ni rayure.

Démontage

  •  Déposer :
  •  la vis de pignon d'arbre à cames,
  •  le pignon d'arbre à cames.
  •  Déposer la rampe de graissage.
  •  Desserrer progressivement les écrous des chapeaux de paliers.
  •  Déposer :
  •  les chapeaux de paliers,
  •  l'arbre à cames.

Attention : En cas d'échange de l'arbre à cames ou des poussoirs, reposer des grains de base.

Contrôle

CONTRÔLE DE LA PLANÉITÉ

  •  Utiliser pour ce contrôle une règle et un jeu de cales.
  •  Procéder au contrôle en appliquant la règle sur le plan de joint dans plusieurs sens (longueur, largeur et diagonale) (fig. Mot. 38).

Nota : La cale pouvant être produite

Nota : La cale pouvant être produite entre la règle et le plan de joint de la culass

    Allumage - injection
    Injection de type électronique multipoint, le système d'injection gère l'allumage et l'injection. CARACTÉRISTIQUES DES SYSTÈMES D'INJECTION  Plaque ...

    Moteur v6 essence
    ...

    D'autres materiaux:

    Caractéristiques
    SPÉCIFICATIONS GÉNÉRALES  Direction à crémaillère et pignon, colonne de direction réglable en profondeur et en hauteur par commande sous volant.  Assistance hydraulique par vérin (séparé ou intégré), commande par valve rotative alimentée par pompe à palette.  Assistance co ...

    Categorie

       
    Manuel du conducteur Peugeot 406, revue technique automobile Peugeot 406