Peugeot 406

Manuel du conducteur

Revue technique automobile - Peugeot 406: Allumage - injection

  • Injection de type électronique multipoint, le système d'injection gère l'allumage et l'injection.

CARACTÉRISTIQUES DES SYSTÈMES D'INJECTION

  •  Plaque moteur :
  •  1,6i ............................................................................... BFZ
  •  1,8i ............................................................................... LFX
  •  1,8i 16V ....................................................................... LFY
  •  2,0i turbo .................................................................... RGX
  •  2,0i 16V ....................................................................... RFV
  •  Marques et types
  •  1,6i ...................................................... Magneti/Marelli 8P
  •  1,8i ..................................................... Magneti/Marelli 1AP
  •  1,8i 16V ..................................................... Bosch MP5.1.1
  •  2,0i turbo ...................................................... Bosch MP3.2
  •  2,0i 16V ..................................................... Bosch MP5.1.1
  •  Pression d'essence (bar) :
  •  tous types sauf 16V et turbo ......................................... 2,5
  •  16V et turbo ...................................................................... 3
  •  Coupure sur-régime (tr/mn)
  •  XU5JP, XU7JP4 et XU7JB ......................................... 6400
  • XU10J2TE .................................................................. 6300
  •  XU10J4R .................................................................... 6500
  •  Marque et type injecteur :
  •  1,6i .............................................................. MagnetiIW720
  •  1,8i ............................................................ Magneti/Marelli
  •  1,8i 16V ............................................. Bosch 028 015 0446
  •  2,0i 16V ....................................................... Bosch EV13A
  •  2,0i turbo ........................................... Bosch 028 015 5216
  •  Résistance injecteur (ohm) ............................................... 15
  •  Résistance de la sonde de température d'eau (ohm) :
  •  à 10C ........................................................................ 4000
  •  à 20C ........................................................................ 2500
  •  à 50C .......................................................................... 800
  •  à 90C .......................................................................... 230
  •  Résistance de la sonde de température d'air (ohm) :
  •  à 10C ........................................................................ 4000
  •  à 20C ........................................................................ 2500

BOUGIES

  •  Marques et types :
  •  1,6i, 1,8i et 2,0i 16V :
  •  Bosch.................................................................. FR8LDC
  •  Eyquem........................................................ RFC 42LS2E
  •  2,0i turbo :
  •  Bosch.................................................................. FR6LDC
  •  Eyquem........................................................ RFC 58LS2E
  •  Écartement des électrodes (mm)..................................... 0,9

BOBINES

  •  Marque et type :
  •  1,6i .............................................................. Bosch BEAE4
  •  1,8i et 2,0i 16V ........................................ Sagem BBC 2.2
  •  2,0i turbo ................................................................. BAE04
  • Résistance du circuit primaire (ohm) :
  •  1,6i ................................................................... 0,45 à 0,65
  •  1,8i et 2,0i 16V ................................................. 0,45 à 0,55
  •  Réglage d'avance () :
  •  1,6i .......................................................................... 7 à 13
  •  1,8i et 2,0i 16V ......................................................... 8 à 15

Nota : Avance réglage seulement sur 1,6i.

CONTRÔLES

  •  Régime de ralenti (tr/mn) ....................................... 850 +- 50
  •  % CO au ralenti ............................................................ < 0,5
  •  % CO2 au ralenti ........................................................... > 11

Présentation du système bicarburation essence/GPL

  1. calculateur GPL*
  2. prise diagnostic GPL*
  3. voyant diagnostic situé sur le combiné*
  4. interrupteur de commutation de mode G P L / e s s e n c e*
  5. relais triple*
  6. vapo-détendeur*
  7.  réservoir torique GPL*
  8. calculateur injection essence
  9. voyant diagnostic injection essence
  10. dispositif de régulation ralenti
  11. potentiomètre papillon
  12. capteur pression admission/ injection d'essence
  13. capteur régime moteur
  14. sonde température moteur
  15. sonde à oxygène
  16. injecteur(s) d'essence
  17. injecteur(s) GPL*
  18. capteur de pression admission GPL*
  19. vanne distributrice GPL*

*composants spécifiques GPL.

Fonctionnement

  •  Le passage en mode GPL se fait par l'intermédiaire de l'interrupteur (4) situé sur la planche de bord.
  •  Le témoin au combiné (3) ainsi que le voyant sur l'interrupteur rappellent le carburant utilisé.

Nota : Le démarrage moteur s'effectue en mode essence

Nota : Le démarrage moteur s'effectue en mode essence quelle que soit la position de l'interrupteur (4).

  •  La commutation en mode GPL s'effectue :
  •  lorsque la température du moteur est supérieure à 15C (la durée minimale en mode essence est alors de 2 secondes),
  •  en l'absence de défaut de la sonde lambda.
  • Le GPLsous forme liquide dans le réservoir (7) se transforme à l'état gazeux au travers du vapo-détendeur (6), celui-ci est réchauffé par l'intermédiaire du circuit d'eau moteur, le vapodétendeur est asservi à la pression de la tubulure d'admission et détermine la quantité de gaz à injecter.
  •  Le GPL à l'état gazeux est distribué par l'intermédiaire de la vanne (19) aux quatre injecteurs (17).
  •  Le calculateur (1) exploite les informations issues des différentes sondes et capteurs (11)-(13)-(14)-(15)-(18).
  •  Le calculateur commande la vanne distributrice (19) par l'intermédiaire d'un moteur pas-à-pas modulant ainsi la quantité de gaz à injecter.
  •  L'injection s'effectue de manière simultanée.
  •  Le calculateur GPL est équipé d'un autodiagnostic permettant, par l'intermédiaire du voyant (3) et du connecteur (2), de signaler et d'identifier les défauts.
  •  Le calculateur GPL ne gère que l'injection de gaz, l'allumage est commandé par le calculateur SAGEM SL96.

Nota : Ce calculateur possède deux cartographies d'avance à l'allumage permettant d'optimiser le rendement moteur pour chacun des modèles utilisés.

Attention : En mode GAZ, la pompe à essence est toujours en action : ne jamais faire fonctionner le moteur avec le réservoir d'essence vide (remettre de l'essence dès l'allumage du témoin de mini carburant).

Présentation des principaux éléments

  • De type torique, ce réservoir est situé à la place de la roue de secours, la capacité totale de ce réservoir est de 57 litres, son remplissage est limité par la multivanne à 48 l pour des raisons de sécurité.
  •  La réglementation impose un contrôle de mise à l'épreuve tous les huit ou tous les cinq ans, s'il y a changement de propriétaire (en fonction de la réglementation en vigueur).
  • La date d'épreuve est gravée sur le réservoir à côté d'un poinçon représentant une tête de cheval.
  •  Ce réservoir comporte un marquage d'homologation et doit résister à une pression de 30 bar.
  •  Le GPL à l'état liquide se dilate de 0,25% par degré, sous l'effet de la chaleur (c'est la raison pour laquelle le réservoir ne doit pas être rempli à plus de 85% de sa capacité).
  •  Lors d'une augmentation de température, l'espace restant évite la mise en pression du GPL à l'état liquide à l'intérieur du réservoir.
  •  La pression interne peut atteindre 20 bar (en moyenne, l'été, la pression est de 8 bar, et l'hiver de 3 bar).

  • Ce dispositif est situé sur l'aile arrière gauche et comporte un clapet anti-retour.

  • Le rôle du distributeur est de distribuer le gaz en quantité définie grâce au déplacement d'un boisseau lui-même actionné par un moteur pas-à-pas.
  •  Une vanne coupe l'alimentation en gaz pendant la phase de décélération et l'arrêt du moteur.

  • Quatre injecteurs sont implantés sous la tubulure d'admission du moteur à proximité des soupapes ; leur corps est en matériau composite ; le fonctionnement s'effectue sous le principe de la pression différentielle.

CULASSE

  •  Le moteur de la 406 GPL comporte une culasse spécifique équipée de sièges de soupape en acier fritté et de soupapes d'admission stellitées ; les soupapes d'échappement sont inchangées.
  •  La culasse est repérée d'un trait de peinture de couleur jaune déposé sur la face échappement.

PLANS D'ENTRETIEN-RÉPARATION

Habilitation du personnel

  •  Seules les personnes ayant suivi une formation spécifique GPL peuvent intervenir pour la maintenance et la réparation d'un véhicule équipé d'un dispositif GPL.
  •  Seul un opérateur ayant suivi une formation et possédant une attestation de qualification peut intervenir sur les accessoires fixés sur le réservoir (multivanne, par exemple).
  •  En France, l'attestation est délivrée par le CFBP (Comité Français du Butane et du Propane).
  •  Les ateliers ne peuvent intervenir sur le réservoir que s'ils possèdent un brûleur (appelé torchère) permettant de le dégazer.
  •  Dans le cas contraire, contacter le spécialiste GPL le plus proche qui réalisera l'opération ; toutefois, il n'est pas nécessaire de la dégazer pour le déposer.

Entretien

  •  Hors vérification réglementaire des réservoirs (8 ans en France - 5 ans en cas de cession du véhicule), la périodicité et les opérations d'entretien sont identiques à celles des véhicules essence.
  •  Les opérations spécifiques sont les suivantes :
  •  Tous les 15 000 km ou tous les ans (tous les 10 000 km en cas d'utilisation sévère) :
  •  contrôle de l'étanchéité des raccords GPL
  •  contrôle des mémoires autodiagnostic GPL
  •  contrôle des pressions du vapo-détendeur.
  •  Tous les 4 ans ou 60 000 km (tous les 40 000 km en cas d'utilisation sévère) :
  •  échange du filtre GPL

Outillage

  •  Pour effectuer le réglage des pressions du vapo-détendeur, il est nécessaire de posséder un contrôleur de pression différentiel.

Réparation

  •  Au même titre que pour les autres véhicules, les travaux à chaud sur carrosserie s'effectuent en s'assurant d'un maximum de sécurité ; aucune flamme ne doit venir en contact avec les tuyauteries et le réservoir GPL.

Attention : En cas de passage d'un véhicule GPLen cabine de peinture, déposer le réservoir.

Couples de serrage (en daN.m)
  •  Vis de culasse (XU5, XU7JP4) :
  •  1ère passe...................................................................... 6
  •  2e passe (desserrage pour resserrage par vis).............. 2
  •  3e passe ................................... 300 (3 passes de 100)
  •  Vis de culasse à empreinte TORX (XU5, XU7)
  •  1ère passe ..................................................................... 6
  •  2e passe (desserrage pour resserrage par vis).. 2 + 107
  •  3e passe ................................................................... 100
  •  4e passe.................................................................... 100
  •  Vis de culasse XU10
  •  1ère passe................................................................... 3,5
  •  2e passe.......................................................................... 7
  •  3e passe.................................................................... 160
  •  Carter inférieur sur carter-cylindres................................... 2
  •  Chapeaux de bielles (sauf XU7JB)
  •  1ère passe...................................................................... 4
  •  2e passe (desserrage pour resserrage) ......................... 2
  •  3e passe...................................................................... 70
  •  XU7JB...................................................................... 2 + 70
  •  Chapeaux de paliers d'arbre à cames
  •  XU5.............................................................................. 1,5
  •  XU7JB.......................................................................... 1,6
  •  Paliers porte arbre à cames (XU7JP4 et XU10J4R)......... 1
  •  Chapeaux de paliers sur carter-cylindres :
  •  vis et écrous (XU5, XU7)............................................. 5,5
  •  vis latérales (XU5, XU7)............................................... 2,5
  •  vis et écrous (XU10) ....................................................... 7
  •  Couvre-culasse ................................................................. 1
  •  Pignon d'arbre à cames :
  •  8 soupapes................................................................... 3,5
  •  16 soupapes.................................................................... 1
  •  Moyeux d'arbre à cames (16 soupapes)........................ 7,5
  •  Pompe à huile :
  •  tous types sauf XU7JB................................................. 1,5
  •  XU7JB.......................................................................... 1,6
  •  Poulie de vilebrequin :
  •  8 soupapes sauf XU7JB................................................ 11
  •  16 soupapes.................................................................. 12
  • XU7JB............................................................................. 13
  •  Galet tendeur de courroie de distribution.......................... 2
  •  Volant-moteur.................................................................... 5
  •  Collecteur d'admission (vis et écrous) .............................. 2
  •  Collecteur d'échappement.............................................. 3,5
    Refroidissement
    Refroidissement assuré par liquide de refroidissement antigel permanent. La circulation est assurée par une pompe à eau centrifuge. Le circuit est complété pa ...

    Méthodes de réparation
    Dépose-repose du groupe motopropulseur Moteur 8 soupapes DÉPOSE Nota : Le groupe motopropulseur se dépose par le dessus du véhicule.  Vidanger :  l ...

    D'autres materiaux:

    Antidemarrage electronique
    Il verrouille le système de contrôle du moteur dès la coupure du contact et empêche la mise en route du véhicule par effraction. La clé contient une puce électronique qui possède un code particulier. A la mise du contact, le code doit être reconnu pour que le démarrage soit possible. En cas de dysfonctionnement du s ...

    Categorie

       
    Manuel du conducteur Peugeot 406, revue technique automobile Peugeot 406